Article

L’orthodontie fonctionnelle s’intéresse en priorité aux fonctions de respiration, mastication, déglutition et posture

Elle s’adresse aux enfants en pleine croissance (5 à 11 ans) pour lesquels les résultats seront efficaces et rapides

L’orthodontie fonctionnelle

L’orthodontie fonctionnelle est une approche de l’orthodontie qui envisage la dentition dans sa liaison avec le reste du corps. Elle s’attache donc à traiter les dents en tenant compte de l’ensemble de l’organisme.

L’orthodontie fonctionnelle

Elle s’intéresse particulièrement aux fonctions que sont la mastication, la respiration, la déglutition et la posture. En effet une mastication déséquilibrée ou une mauvaise déglutition peuvent s’opposer au développement harmonieux de la mâchoire.

Au contraire, une évolution positive de ces fonctions permettra aux arcades dentaires de se développer suffisamment pour un bon alignement des dents futures.

LES PRINCIPALES FONCTIONS

La respiration

Elément essentiel qui doit se faire uniquement par le nez, de jour comme de nuit. La respiration nasale permet un bon développement des sinus, avec une croissance harmonieuse des pommettes et du palais. 

En effet une position basse de la langue pour respirer ne sollicite plus la croissance du maxillaire.

La déglutition

Deux mille fois par jour nous avalons notre salive en serrant légèrement les dents pour déglutir. Il est néfaste qu’à cette occasion les muscles des lèvres, des joues ou de la langue viennent perturber ce contact. Exemple : si la langue appuie sur les dents, celles-ci partiront peu à peu en avant. 

Chez le bébé, en l’absence de dents, les lèvres se ferment pour aspirer le lait et la pointe de la langue s’appuie derrière celles-ci.

La persistance de ce mode de déglutition entraînera une déformation de la zone antérieure selon l’endroit où la langue trouvera son nouvel appui (béance, palais étroit dents supérieures ou inférieures en avant). 

La prise en compte du rôle de la langue est donc essentielle.

La mastication

Lors de la mastication les dents du haut et du bas entrent très fortement en contact. Souvent l’on a tendance à privilégier un côté de la bouche pour manger et le maxillaire inférieur se déplace alors de ce côté de la mastication. L’occlusion dentaire (contact entre les deux mâchoires) sera à la longue perturbée.

La posture

Le corps est une corde musculaire qui doit se tendre verticalement.

Les courbures ou les affaissements induisent des tassements, vertébraux et au niveau de la bouche. La langue s’abaisse, s’avance et vient s’appuyer sur les dents en apportant des déformations.

L’orthodontie fonctionnelle fait appel éventuellement à l’ostéopathie et l’orthophonie pour un développement naturel de ces fonctions.

Indications et traitements

L’objectif de l’éducation fonctionnelle est de rétablir un équilibre entre les lèvres, joues et langue et de favoriser ainsi une croissance faciale harmonieuse.

Les appareils utilisés aident à la correction des mauvaises habitudes de respiration, déglutition, mastication et posture.

EXEMPLES D'INDICATIONS

Correction des troubles fonctionnels 

·         respiration par la bouche / ronflement

·         succion tardive du pouce

·         persistance de la déglutition infantile

Avec leurs conséquences : 

·         dents en avant

·         mauvaise fermeture des mâchoires ou absence de contacts

·         maxillaire trop étroit

·         décalage transversal des mâchoires

·         chevauchement des dents

·         troubles de l’élocution

L’orthodontie fonctionnelle a aussi pour but d’éviter de possibles récidives après un traitement multi attaches.

Ces récidives sont inéluctables si la cause fonctionnelle de la déformation n’a pas été rééduquée.

APPAREILS UTILISÉS

Les appareils utilisés sont essentiellement des gouttières dont le choix varie en fonction de l’âge de l’enfant et de la correction souhaitée.

Ces gouttières se portent le jour en regardant la télévision, en jouant sur l’ordinateur ou la tablette, en lisant, en faisant les devoirs et la nuit pour dormir.

Le port de la gouttière s’accompagnera d’exercices simples.

Les méthodes, techniques et matériaux utilisés sont à la fois compatibles avec l’organisme et inoffensifs aussi bien pour la bouche que pour le corps tout entier (absence de phtalates et de bisphénol).

En complément de l’orthodontie fonctionnelle l’on fait éventuellement appel à l’ostéopathie et l’orthophonie, dans le but d’un développement naturel des fonctions majeures (respiration, déglutition…).

 

Nos conseils

  • L’orthodontie fonctionnelle a une approche qui met la dentition en relation avec l’équilibre du développement de l’individu.
  • Une technique ou un appareil est dit « fonctionnel » quand il fait travailler les muscles sans générer de force par lui-même. Par opposition, une technique ou un appareil est dit « mécaniste » quand il génère lui-même des forces.

Docteur Boulanger

Article rédigé par le praticien le 13/04/2015

Fiches conseils

Plus de 200 articles illustrés pour en apprendre plus sur l'hygiène et les soins bucco-dentaires.

Vidéos pédagogiques

Pour comprendre les soins bucco-dentaires en images 3D animées de façon ludique.

Où sommes-nous

Notre adresse : Entrée A - , 9 Rue Rivares - 64000 PAU

Lettre d'information

Restez en contact et informez-vous des dernières actualités de votre cabinet dentaire.

Accès au questionnaire pré-RDV